Les évènements du mois de mars 2011

Bonjour à tous, voici les dates des évènements, rencontres et dédicaces où vous pourrez me rencontrer dans les prochains jours. Toutes les dates dans la rubrique Agenda.

MERCREDI 9 MARS 2011, CENTRE BOURSAULT DE LA SORBONNE, 19H30
Lecture lors de la soirée « Voies et visages de la poésie contemporaine » à l’occasion du Printemps des Poètes,organisée par Matthias Vincenot avec l’association La Scène du Balcon. 29, rue Boursault, 75017 Paris

SAMEDI 12 MARS, MÉDIATHÈQUE DE CHAMPIGNY-SUR-MARNE, à partir de 16h
Dédicace et rencontre durant la Fête de la Poésie organisée pour les 30 ans du Club poèsie de Champigny-Sur-Marne.

MARDI 15 MARS 2011 – PLACE À LA POÉSIE – EURE
– 18h30 FLEURY-SUR-ANDELLE : Rencontre à la résidence Fontaine Rosette
– 20h30 LES ANDELYS- Salle des fêtes : Café des poètes, récital avec des comédiens autour d’une sélection de poèmes. Téléchargez le programme ; Téléchargez le livret de poèmes “Place à la poésie 2011”

SAMEDI 19 MARS 2011 , SALON DU LIVRE DE PARIS, 16h -18h
Dédicace du recueil “Où nos ombres s’épousent” sur le stand des éditions Bruno Doucey. Site du Salon du livre.

La poésie à l’école : 10 définitions de la poésie par les poètes (fiche PDF pour la classe)

Lire ou faire lire le tout premier poème en classe. Et essayer de dire ce qu’est la poésie, ce qu’elle n’est pas. Dire qu’un poète, ça existe (et répondre à l’inévitable “Ah bon, ça existe, un poète vivant ?”) mais qu’après… Il y a tout un monde. Comment tenter d’aborder, de dire simplement ce qu’est la poésie, en laissant de l’espace pour imaginer ?  Bien sûr, il y a la définition des dictionnaires :

Poème nom masculin. Un poème, c’est une petite histoire écrite en vers avec des rimes. Victor récite un poème qu’il a appris par cœur.

Poésie nom féminin. 1. La poésie, c’est l’art d’écrire des poèmes. 2. Une poésie, c’est un poème. Laure apprend une poésie par cœur.

Poète nom masculin et féminin. Un poète, une poète, c’est un écrivain qui écrit des poèmes. Victor Hugo est un grand poète.

( Définitions tirées du “Robert Benjamin, CP-CE, 2006)

C’est ça. Mais c’est à la fois trop -pas forcément de rimes, par forcément une “histoire”, surtout par forcément par cœur- et pas assez -où est l’immense liberté, où sont les rires, les larmes, le jeu avec la langue ? (Lire notamment à ce propos les interventions de Jean-Pierre Siméon sur la page “La poésie à l’école : 10 articles et documents de référence sur les enjeux et les pratiques en classe”)

Alors, pour tenter de définir la poésie sans l’enfermer, pour lancer la discussion et maintenir la curiosité, voici une petite fiche à distribuer en classe présentant 10 courtes définitions de la poésie par les poètes eux-même. De quoi s’ouvrir, s’amuser, et libérer son imaginaire d’une définition trop stricte. La poésie commence ici.

TÉLÉCHARGEZ LA FICHE “LA POÉSIE, C’EST QUOI ?” (cliquez ici)

N.B : la fiche PDF présente deux exemplaires des définitions sur une feuille A4 recto horizontale, pour être facilement photocopiée et utilisée en classe. Ces dix définitions sont tirées de l’excellent Agenda du (presque) poète de Bernard Friot (La Martinière, 2007).

À LIRE ÉGALEMENT DANS LE DOSSIER “POÉSIE À L’ÉCOLE” :
–  10 articles et documents de référence sur les enjeux et les pratiques en classe

EXCLUSIF : Premier Manifeste NoTry

METROPOLITAN MUSEUM OF NOTRYLe Metropolitan Museum of NoTry (Paris – New York – Ramongrin) présente aujourd’hui un document inédit d’extrême importance : le Premier Manifeste NoTry. Un texte fort et  “décapant” comme le dit notre ami l’Abbé Martin, qui permet de restituer les 16 chefs-d’œuvres d’art NoTry déjà produits au sein d’un cadre conceptuel digne des plus belles réalisations IKEA. L’Histoire est en marche. Nous, on vous laisse lire et on part se reposer loin de la foule. Pour plus d’informations sur le mouvement NoTry, ses œuvres, ses artistes et ses fulgurances, rendez-vous dans les salles du Metropolitan Museum of NoTry, le seul musée d’art contemporain de réputation internationale intégralement en ligne.

 

OpN#17 : Premier Manifeste NoTry

1. Nous voulons du vide.

2. Nous avons peur du vide.

3. Nous chargerons le vide

4. Nous le cernerons de rires, de larmes et de baisers.

5. Il est interdit de remplir quoi que ce soit.

6. Nous en avons déjà trop dit. Ça déborde.

Stéphane Bataillon, MC NoTry
Paris-Internet, le 25 février 2011, 00:00.

Traverses / Regards croisés avec Juan Carlos Hernandez

Une collaboration avec avec le photographe suisse et passionné de Jazz Juan-Carlos Hernandez, pour croiser les regards en textes et en images. Les quatre photographies de cette série sont issues de son Calendrier 2011. Rendez-vous sur ses blogs, ici, et , ainsi que sur son blog publié sur le site de La Tribune de Genève pour découvrir son beau travail.

1. Fatale

Tournoyer jusqu’à fondre
Jusqu’à quand
rester proie.

_

2. L’oubli

Non
pas se perdre

Encore un petit peu.

_

3. Alma

La force ramassée
d’un épuisé de monde

Et le chant qui s’entonne.

_

4. Réticence

Des racines crachées
seule la pierre devine
ce que masque ton parfum.

 

Textes : Stéphane Bataillon / Photographies : © Juan-Carlos Hernandez.

“Ça rime à quoi” – France Culture (19/02/2011)

Samedi 19 février 2011, sur France Culture, j’étais l’invité de Sophie Nauleau dans le cadre de son émission « Ça rime à quoi » pour un entretien chaleureux autour de mon recueil «Où nos ombres s’épousent ». Écoutez l’émission :

Le site de “Ça rime à quoi”.

“Où nos ombres s’épousent” disponible en ligne

Notre recueil, Où nos ombres s’épousent, désormais diffusé par l’équipe enthousiaste d’Harmonia Mundi Livre, est dès à présent disponible sur les sites des libraires en ligne. Vous pouvez le commander simplement chez votre libraire préféré ou en cliquant sur le lien “Amazon” dans la colonne de droite. Merci à tous pour votre soutien et vos messages chaleureux.
> Plus d’informations et extraits sur la page dédiée du site

Hommage à Andrée Chedid

Qui reste debout ?

Il y a ces mots simples
qui disent la naissance

Et la poursuite du temps
qui ne conserve rien

Mais nous avancerons.

Écoutez “Crise” Texte de et lu par Andrée Chedid
en ouverture du concert de son petit-fils Mathieu Chedid (-M-) :

Andrée Chedid est décédée dimanche 6 février 2011. Nous aimions depuis de longues années sa poésie lumineuse, au plus proche des hommes. Elle nous a, bien souvent, permis de reprendre pied, dans le calme et la douceur. Juste envie, désormais, de continuer à transmettre ses mots, de poursuivre le chant, et de garder l’énergie, au plus proche des sources. De témoigner, avec tant d’autres, de cet apport vital de la poésie : “La poésie est naturelle. Elle est l’eau de notre seconde soif”. Nous sommes tristes.

“Lorsqu’on a pressenti, rien qu’une fois, l’immensité de notre aventure humaine, on peut se demander ensuite quelle force nous retient dans l’étroit. Quelle force est là, qui fait que nous poursuivons quand même la route sans fomenter des bouleversements et sans abattre les murs ?

La poésie – si elle s’inscrit en nous -, tout en admettant de nous regarder cheminer, nous délivre.

Parfois, se mirant dans l’un de nos destins, elle nous découvre son envers terrestre qui est l’amour. Alors, malgré les tiraillements, nous nous sentons sauvés; et en réalité nous le sommes, sauvés, ici et ailleurs.”

Andrée Chedid, Terre et poésie, 1956

À VOIR :  Andrée Chedid parler de son roman intitulé “La maison sans racines” (Apostrophes – 27/09/1985) :

retrouver ce média sur www.ina.fr

À LIRE : Une Interview d’Andrée Chedid à Télérama : Andrée Chédid : “Je cherche la beauté de l’amour sous les désastres” (Octobre 2 000)

Twittology #4 : Numéro spécial “Mois de la Twittérature”

Téléchargez et lire le numéro en PDF


N° 4 > L’HEBDOMADAIRE DE LA TWITTÉRATURE < 7/02/2011

#L’éDiTo

Le petit monde de la twittérature est en ébullition ! En témoigne ce riche numéro à l’occasion du mois de la Twittérature, initié par l’Institut de Twittérature comparée : Hommage sarcastique au réseau, lancement du premier concours international du Twittexte, focus sur un twittérateur émérite et un petit détour dans les allées du Twitterart. Un menu #alléchant (pas moins de 17 twittérateurs présents), dans une maquette toujours volontairement dépouillée, afin que vous puissiez lire ce quatrième numéro de Twittology discrètement au bureau. À bas le productivisme ! Suivez le compte @moisdutxittexte pour être tenu au courant de tous les évènements de ce mois décisif pour la Twittérature. Bonne lecture !

Stéphane Bataillon (@sbataillon)

#La SéLeCTioN HeBDoMaDaiRe

@machinaecrire> Tout n’est qu’une question d’échelle: Pour les microbes, cette phrase est un roman-fleuve.

@szabadnap > Au moment où je quittais la banque avec mon butin, je sus que l’argent n’avait plus de valeur. Je pris une passante et nous nous mariâmes.

> Je vous préviens, je ferme mon ordinateur. Vous allez tous disparaitre. Maintenant.

@francis_frog > le train bleu où tout le monde préférait les oranges.

@Jazzlam > cherche femme de ménage pour jeter des mots usés

@AuDiableVauvert > Je viens de passer à deux doigts de déclencher une guerre personnelle contre la Chine (que j’aurais certainement perdue)

@fanfiole >(Alice, dubitative) Le rêve a embué les deux côtés du miroir, qui suis-je ?

@hugolemay Bien qu’obèse et pas très rapide, il excellait. Bref, c’était un gros tas lent.

@Centquarante > Un jour, alors qu’il se promenait dans la ville, il trouva l’amour. En homme prudent, il attendit un an et un jour avant de se l’approprier.

# SPéCiaL MoiS De La TWiTTéRaTuRe

@grainesdetoast >T’inquiète ! Je ne t’aimerai pas moins parce que février fait quatorze plus quatorze seulement. Mon amour a plus de caractère que ça.

@LANDEYves: On devrait faire de la poésie sur Twitter/ Afin que l’oiseau se nourrisse ainsi de vers.

@nanopoesie > Têtes réduites? Textes réduits!

> Oui, la nanopoésie est lisible à l’œil nu!

@machinaecrire > C’est la crise? Pas de panique! L’économie de mots se porte bien!

>Explorez l’espace infini, 140 caractères à la fois!

@Inzecity > Donc Alors P’tain ! C’est chaud compliqué de faire un brouillon sur Twiteur Twitter !

@sbataillon > Manuel intégral de Twittérature (2ème édition augmentée) : Écrire bref

#FoCuS SuR Le TWiTTeRaRT

Petit détour au fil des Tweet vers le Twitterart. Une utilisation plastique du réseau de micro-blogging. Ainsi, tout comme la poésure et la peintrie, la twittératrie et l’Arture forment les deux branches indissociables d’une nouvelle esthétique 2.0. Mais regardons plutôt…

@terminalose

╱╱╱╱╱╱╱╱╱╱╱╱╱╱╱╱ ╱┏━━━┓╱╭━━━━━━━╮ ━╋━━━╋━┃ⓣⓦⓘⓣⓣⓔⓡ┃ ╱┃┈▋▋┃╭┫ⓣⓞⓣⓐⓛⓛⓨ┃ ┏╯┈┈◣┣╯╰━╮ⓡⓞⓒⓚⓢ┃ ╰━┳━┳╯╱╱╱╰━━━━━╯ ━━┻━┻━━━━━━━━━━━

@EYE_DREAM

→◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼↑◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼← →◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼↑◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼← →◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼↑◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼◼←

@Om_Sun

下 广卞廿十\/卉与本二上旦上二本与卉\/十廿卞广下广卞廿十\/卉与本二上旦上二本与卉\/十廿卞广下广卞廿十\/卉与本二上旦上二本与卉\/十廿卞广下下广卞廿十\/卉与本二上旦上二本与卉\/十廿卞广下广卞廿十\/卉与本二上旦上二本与卉\/十廿

@McRasclart

㋥◯☉㋥☉㋥◯☉◯㋥☉㋥☉㋥◯☉㋥☉㋥☉㋥☉㋥☉◯㋥ ☉㋥☉㋥◯㋥☉㋥☉㋥☉◯◯㋥☉◯㋥☉㋥☉㋥☉㋥☉㋥☉㋥☉㋥◯◯☉◯㋥☉㋥☉㋥☉㋥◯☉㋥◯☉㋥◯☉㋥☉◯㋥☉◯㋥☉㋥☉㋥☉㋥☉◯◯㋥☉◯㋥☉㋥☉㋥ ☉㋥☉㋥☉㋥☉㋥◯◯☉

#FoLLow eVeRYDaY

Cette semaine, focus sur les tweets très inventifs de @LANDEyves , jouant entre poésie lettriste et débrouille typographique. Allez également lui rendre visite sur son blog : http://anguille.over-blog.com/

> ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͟͞ ͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͟͞ ͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͟͞ ͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͟͞ ͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͟͞ ͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ ͟͞ (à vous de lire entre les lignes…)

> Bravo à @ et @ qui viennent de rejoindre ce jour les Alcooliques Anonymes.

> Pour lire ce tweet, grattez ici : ▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒

> Je suis résolument pour que Twitter instaure le report des caractères non consommés.

>      Désolé         de        prendre        mes         aises        mais        je         suis

un         peu        claustro.

#PReMieR CoNCouRS iNTeRNaTioNaL Du TwiTTeXTe

Dans sa légitime toute puissance restreinte à 140 caractères, l’ITC, l’Institut de Twittérature comparée ( BordeauxQuébec ) a, par la voix de ses deux Présidents @centquarante et @pierrepaulpleau, officiellement décrété le mois de février « Mois de la Twittérature ». Le plus petit mois fête l’énergie de la nanolittérature : 28 jrs÷2=14X10=140. Avec de nombreuses manifestations prévues, à suivre @moisdutwittexte.

À cette occasion, et en collaboration avec Twittology, l’organe quasi-officiel de la Twittérature francophone, nous vous annonçons le lancement du premier concours international de twittextes !

Comment participer ?

C’est tout simple.

1/ À partir de votre compte Twitter, publiez votre (ou vos) meilleurs twittextes en ajoutant le hashtag #Citwi (pour Concours International de Twittextes) et, s’il vous reste de la place, en mentionnant @moisdutwittexte.

2/ Vous avez du 2 au 28 février 2011, à minuit pile, pour participer.

3/ Surtout, soyez sélectif et n’envoyez que vos meilleurs gazouillis !

Résultat du concours :

Un jury, composé de membres émérites de la sphère Twittéraire internationale, se réunira pour sélectionner les 140 meilleurs twittextes publiés durant le mois. Les Twittextes sélectionnés seront publiés sur les sites de l’Institut de Twittérature comparée ( BordeauxQuébec ) et dans un numéro exceptionnel de Twittology, disponible pour l’occasion, et pour la première fois, sous forme d’e-book, avec de nombreuses surprises. Une récompense symbolique, qui a surtout pour but de créer des liens et de faire émerger une scène Twittéraire de qualité pour que les gazouillis soient entendus.

N.B 1 : Tous les genres littéraires sont acceptés : aphorismes, haïkus, poèmes, micronouvelles et autres formes nanofictionnaires. Seule contrainte : écrire des twittextes autonomes de 140 caractères maximum.

N.B 2 : Tout envoi de Twittexte dans le cadre du concours inclus l’autorisation implicite de publication dans le numéro spécial de Twitology qui propulsera ses participants au panthéon Twittéraire pour des siècles glorieux.

Écrivez, participez, faites participez vos amis… Le premier concours international de Twittextes marquera de ces 140 caractères en pierre blanche l’Histoire de la Twittérature !

@sbataillon, @pierrepaulpleau, @centquarante.

#NeXT

Twittology N°5 paraîtra le 14 février 2011
Signalez-nous vos meilleurs tweets
@sbataillon sur Twitter

Twittology. L’hebdomadaire de la twittérature. #4 – 7/02/2011
Éditeur : Stéphane Bataillon www.stephanebataillon.com, @sbataillon
Organe de presse indépendant, membre de l’Institut de Twittérature comparée (Bordeaux – Québec)

Dédicace à la Maison des Métallos ce soir à 17 h

VENDREDI 4 FÉVRIER 2011, FORUM DES MÉTIERS DU LIVRE -17h
Séance de dédicaces d’Où nos ombres s’épousent (Ed. Bruno Doucey) le vendredi 4 février de 17h à 18h à l’occasion du Forum des métiers du livre 2011 à la Maison des Métallos, 94, rue Jean Pierre Timbaud – 75011 Paris.

Mois de la Twittérature : lancement du premier concours international de Twittextes

Amis Twittérateurs, bonjour !

Dans sa légitime toute puissance restreinte à 140 caractères, l’ITC, l’Institut de Twittérature comparée ( Bordeaux – Québec ) a, par la voix de ses deux Présidents @centquarante et @pierrepaulpleau, officiellement décrété le mois de février “Mois de la Twittérature”. Le plus petit mois fête l’énergie de la nanolittérature : 28 jrs÷2=14X10=140. Avec de nombreuses manifestations prévues, à suivre @moisdutwittexte.

À cette occasion, et en collaboration avec Twittology, l’organe quasi-officiel de la Twittérature francophone, nous vous annonçons le lancement du premier concours international de twittextes !

Comment participer ?

C’est tout simple.

1/ À partir de votre compte Twitter, publiez votre (ou vos) meilleurs twittextes en ajoutant le hashtag #Citwi (pour Concours International de Twittextes) et, s’il vous reste de la place, en mentionnant @moisdutwittexte.

2/ Vous avez du 2 au 28 février 2011, à minuit pile, pour participer.

3/ Surtout, soyez sélectif et n’envoyez que vos meilleurs gazouillis !

Résultat du concours :

Un jury, composé de membres émérites de la sphère Twittéraire internationale, se réunira pour sélectionner les 140 meilleurs twittextes publiés durant le mois. Les Twittextes sélectionnés seront publiés sur les sites de l’Institut de Twittérature comparée ( Bordeaux – Québec ) et dans un numéro exceptionnel de Twittology, disponible pour l’occasion, et pour la première fois, sous forme d’e-book, avec de nombreuses surprises. Une récompense symbolique, qui a surtout pour but de créer des liens et de faire émerger une scène Twittéraire de qualité pour que les gazouillis soient entendus.

N.B 1 : Tous les genres littéraires sont acceptés : aphorismes, haïkus, poèmes, micronouvelles et autres formes nanofictionnaires. Seule contrainte : écrire des twittextes autonomes de 140 caractères maximum.

N.B 2 : Tout envoi de Twittexte dans le cadre du concours inclus l’autorisation implicite de publication dans le numéro spécial de Twitology qui propulsera ses participants au panthéon Twittéraire pour des siècles glorieux.

Écrivez, participez, faites participez vos amis… Le premier concours international de Twittextes marquera de ces 140 caractères en pierre blanche l’Histoire de la Twittérature !

@sbataillon, @pierrepaulpleau, @centquarante.

> Le compte Twitter officiel du mois de la Twittérature : @moisdutwittexte
> Les sites de l’Institut de Twittérature comparée : Bordeaux – Québec
> Et pour tous ceux qui ne connaissent pas (encore) la Twittérature, une petite introduction : Twittérature, un état des lieux (également publié sur Owni.fr)