Aller au contenu →

Confiances

Le sol se reforme

Les crevasses s’abreuvent
de l’alcool distillé
durant les heures blanches

L’empreinte d’un chemin
semble dépasser la crête

On y pose un pied
s’étonne que cela tienne
malgré tous les brouillards

Quelqu’un est à côté
qui écoute et qui rit
délivrant sa chaleur

Nous risquerons ensemble
la grande transhumance
sans peur des déroutes

En criant tendrement
pour éclaircir l’ombre
et créer les passages.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.