Aller au contenu →

Décarnation (conte érotique)

Parfum d’herbe coupée
qui juste avant l’averse
tente de dissimuler
les accès de faiblesse

J’ai failli, madame.

Après l’ombre laissée
dans un recoin immonde
étourdir d’une soirée
les danses et les rondes

J’ai failli, madame.

Et puis un soir pavé
de cruelles intentions
je me suis approché
et je vous ai dit non

Pour faillir avec vous.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.