Feux

Dernière veillée. Dernier séjour avant toi, avec nous. Un léger crépitement me fait me rendre compte.
Pour la première fois, je n’ai pas contemplé la caresse des flammes.
Pas le temps. Trop de joies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *