Skip to content →

Un jeu poétique dans « Le Tigre » (la bête)

Parution d’un petit jeu poétique réalisé avec mon frère aimé -mais néanmoins génial-, l’illustrateur Christophe Bataillon, dans l’excellent numéro d’été du Tigre (#7-8). Une grande joie tant nous admirons, depuis des années et sous toutes ses formes, ce magazine atypique qui surprend à chaque page avec ses dessins, ses reportages et ses rencontres qui frôlent la réalité encore plus sûrement que les caméras embarquées d’Harry Roselmack, et sans un rugissement, en plus. Je vous mets la couverture et le sommaire du mois, ça vaut vraiment le coût (7,50 euros, en vente partout)

Numéro de juillet-août 2011 du Tigre, magazine en couleurs de 100 pages, sans publicité.

Avec au sommaire :

– À la recherche du double-tiret perdu (par Raphaël Meltz)
– Qui est l’ennemi de qui ? (par Amélie Scotta)
– Un déjeuner de presse au Sénat (par Lætitia Bianchi)
– Dossier : Tentative de description des années 1990
– Calligraphes, décorateurs et peintres d’enseignes à Ziguinchor (par Aurélie de Lanlay)
– « Même si tu pars, demain je te trouve », entretien avec un policier, par Emilie Giaime et Antoine Zéo

En feuilleton :

– Made in China (dernier épisode), par Baptiste Murat.

Portfolios de photos :

– As Dust Alights, par Vincent Delbrouk
– Diario da Republica, par le collectif Kameraphoto

Et toutes les chroniques.

> Le site du magazine : http://www.le-tigre.net/

Publié le Remarques