Il y a des oiseaux (maquette)

Il y a des oiseaux
et il y a des villes

Des villes dans les oiseaux
des oiseaux dans les villes

Des couvertures qui traînent
aux couleurs pastels

Une ou deux chaises vides
et des morceaux de ciels

Ce soir il y a toi
qui d’un je ne sais quoi
semble repousser le temps
de rentrer dans la danse

Ce soir il y a moi
qui n’ose peut-être pas
faire le premier pas
qui forcerait la chance

Il y a des oiseaux
et il y a des villes

Le chant de ces oiseaux
derrière le bruit des villes

Des couvertures qui traînent
tristes de ne plus servir

À réchauffer les corps
des couples en devenir

Que faudrait-il dire
pour briser la cadence ?
Pour réduire l’écart
creusé par leurs absences ?

Nous pourrions être heureux
partager cette danse
Refaire confiance, un peu
s’offrir une nouvelle chance

La lala la la lala
La lala la la biba
La lala la la lala
la lala la la lala

Mais il y a les oiseaux
et il y a les villes

Des villes dans les oiseaux
des oiseaux dans les villes

Des univers qui traînent
leurs couleurs pastels

qui ne se mélangent pas
malgré une pointe de ciel

Il y a deux oiseaux
et il y a une ville

Une ville et deux oiseaux
sourds aux bruits de la ville

Des couvertures qui traînent
aux couleurs pastels

Deux vieilles chaises vides
pour un morceau de ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *