Aller au contenu →

Journal de l’art noétique (4)

Art invisible, art du vide, qualifier le vide, void, nothing (Klein, Ben Vautier, Fluxus), silence… Oui, mais tout ça nie le cadre, l’indice contraignant, l’indication de ce vide, qui n’est pas n’importe lequel…
Une idée de dénomination : Notry pour Nothing Poetry.

Avantages :
– On conserve le N pour la numérotation. Du boulot en moins pour nous les historiens de l’art du XXIIéme siècle. C’est bien.
– Nothing : le rien, comme dans « ça ne fait rien, même si c’est quelque chose ». Pas le néant. C’est bien.
– Notry, ça sonne bien. C’est bien.
– C’est international pour conquérir être partagé le monde avec tout le monde, c’est pratique. C’est bien.

Inconvénient (de taille) :
– No Try veux dire « ne pas essayer ». À l’inverse de notre démarche, qui ne prend sens que si le vide proposé est investi par l’autre.
Ou alors, « No Try, Succeed ». C’est ambitieux. C’est bien.

Hop, hop, hop pas d’emballement. Laissons-nous le temps de la réflexion…

Publié dans Art NoTry

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *