Note sur la poésie #21 : Nei gong

Des poème comme des flèches. Pour mieux percer à jour l’intérieur de soi. L’arme d’une alchimie qui caresse d’un sourire, d’une note pour rassembler le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *