Momentum

C’est un bonheur qui ruse
c’est un bonheur qui erre
mon fils comme ton père
et le père de ton père

C’est celui qui rend libre
de contraindre le vent

C’est celui qui réchauffe
les entrailles du volcan

Et c’est celui qui tient
nos deux cœurs d’une main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *