Note sur la poésie #57

S’atteler chaque jour à assembler quelques mots. Légers ou graves. Mais pesant quelque chose. Afin de pouvoir mettre un poème au creux de notre paume, et le transporter avec nous, au fil de la journée. Concentrer une partie de sa vie sur cet artisanat. Qu’il soit notre bonheur et notre chance d’offrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *