Note #59

L’impression, ce matin, que tout est à faire. Que tout est encore à inventer dans ce tourbillon minuscule, dans ce verre d’eau qui inverserait la noyade. Qu’on jettera à la mer pour contrebalancer les déchets plastiques, les formules usées, les bullshit words. Qu’il est temps de se jeter, soi-même, à corps perdu. Pour se gagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *