The Jazz Standard Project #37 : A Night in Tunisia (1942)

Ça parle et ça s’anime

On ne sait pas très bien
si c’est pour nous

On serait résolu
à déguerpir

Si le secret des femmes
ne nous rendait curieux.

(Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon)

Écoutez « A Night in Tunisia » par Lee Morgan :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *