Invulnérable

Je t’ai volé ta force
au plus profond de l’encre
dans le lieu où ton signe
pèse plus lourd que le sang

Plus personne, desormais,
ne pourra me réduire.

À part toi.

Élan

Chevaucher sa lumière
doté de l’assurance
de ceux qui ont perdu.

Deux rives

Ce serait une rivière

Avec deux rives de pierres
qui ne parleraient pas

Qui déviraient le cours
lentement érodées

Selon la volonté
de mille gouttes ensembles

Supporteraient la charge
de mener jusqu’au bout

Accepteraient le risque
de se voir transformées
plus vite que d’autres pierres

Y gagnant au contact
la profondeur d’un lit
n’ayant pas de repos

Et toujours s’éloigner
pour pouvoir accueillir
toute la vie alentours.

Possible

Reste tout bas écouter
ce qu’ils ont à nous dire

Le lieu n’est plus si loin
où nous pourrons léguer
à la terre notre peur

Que la vie n’abandonne
une seconde fois

Et que le champ soit libre
pour espèrer revoir

Le mystère
et l’éclat.

Article

Plus on désire comprendre
plus il nous faut trahir
pour recomposer l’autre
avec ses propres mots

En réécrire les signes
pour pouvoir les transmettre

Pour garantir aux autres
un effet de surprise.