Visit Homepage
Skip to content →

Mois : décembre 2011

Soutenir

Tu as pulvérisé
les lourdes portes de fer
sans même une parole

Mais le regard naissant
d’un bleu fixant ma nuit.

Laisser un commentaire

Irrigué

Au-delà des fatigues
soudain une énergie
d’une source plus profonde
atteinte grâce à toi

Comme un autre indicible.

Laisser un commentaire

Une tempête

Griffant le sein

As-tu vraiment si peur
du vent qui tambourine ?

Il apporte les nouvelles
venues d’autres matins

Il nous suffit d’attendre
en baissant les volets

Elles seront déposées
au pied de tes angoisses
pour élargir ton champ

T’informer des silences.

Laisser un commentaire

LANGUE: