Aller au contenu →

Gustave, mensuel poétique

N°56 / juin 2016 / Numéro micronouvelles

Ce mois-ci, votre mensuel poétique préféré vous propose un numéro micronouvelles. Avec plus de 25 petites histoires dedans (pas moins). Les micronouvelles ? Un genre entre la poésie et la fiction très populaire en Amérique du Sud avec, par exemple, le fameux « Quand il se réveilla, le dinosaure était toujours là. » de l’écrivain guatémaltèque Augusto Monterroso. Bonne lecture !

GUSTAVE56

Abonnez-vous gracieusement à GUSTAVE :

Quoi ? Un mensuel de poésie !
Alors que la presse n’en finit pas de sombrer, chaque mois depuis bientôt deux ans, une poignée d’abonnés reçoivent dans leur boite mail un journal condensé de quatre pages qui leur propose à chaque numéro une nouvelle expérience : poésie visuelle, micronouvelles, liste de slogans, poèmes à écouter en musique, série sur le design, l’alchimie ou le western.
Animé par Stéphane Bataillon, auteur des recueils Où nos ombres s’épousent et Les Terres rares aux éditions Bruno Doucey, GUSTAVE, mensuel poétique, numérique et totalement gratuit est une manière à la fois joyeuse et offensive d’offrir les mots en partage en ces temps de parole toute toute molle.

Note : Chaque numéro de GUSTAVE est diffusé exclusivement à ses abonnés durant son mois de parution sous forme d’un bon vieux pdf. Il disparaît ensuite des internets. Les anciens numéros ne sont donc pas (et ne seront jamais) disponibles. C’est collector, c’est le concept.